Inspection en Bâtiments à l’Ère Post-Coronavirus (COVID-19)

L'industrie et les entreprises d'inspection en bâtiments seront-elles prêtes à rebondir après la turbulence socio-économique provoquée par le Coronavirus (COVID-19) ?

Par Administrateur

1 Avr, 2020
"

Voir plus

Soumission en ligne

Cet hiver, la pandémie provoquée par le Coronavirus (COVID-19) a été un défi de taille pour plusieurs entreprises, toutes industries confondues, qui ont été contraintes de suspendre leurs activités, en tout ou en partie, pendant plusieurs semaines.

Cette période de turbulence socio-économique a donc été très difficile à traverser d’autant plus que, personne ne l’a vu venir et, n’était prêt à y faire face. Aussi, les experts s’entendent tous pour dire que les blessures causées par cette crise sans précédent, sur certaines entreprises, prendront plusieurs années à cicatriser. C’est d’ailleurs le cas pour toutes les entreprises d’inspection en bâtiments, dont les services ont été suspendues pendant plusieurs semaines au Québec, laissant ainsi leurs propriétaires sans aucune autre source de revenu.

Mais, que doit faire les entreprises d’inspection en bâtiments pour se préparer à l’ère post-Coronavirus?

Nous n’avons pas une boule de cristal mais, nous sommes persuadés que la bonne chose à faire par les entreprises d’inspection en bâtiments pour sortir leurs têtes de l’eau est de, sans tarder, commencer à se préparer à l’ère post-Coronavirus (COVID-19) qui sera autant sinon, encore plus éprouvante au cour des prochaines années.

Pour ce faire, plusieurs actions concrètes peuvent être posées en amont par les organismes d’encadrement des professionnels de l’industrie, comme :

  • l’actualisation et l’harmonisation des normes de pratique professionnelle, des processus de même que des méthodes d’inspections en bâtiments
    • à ce chapitre, une informatisation de certaines étapes du processus de planification, d’exécution et de suivi des inspection en bâtiments serait un très bon début
  • la mise en place de protocoles d’hygiène, de santé et de sécurité, il serait même recommandé de commencer à mettre les protocoles en pratique de façon systématique avant qu’une nouvelle vague de virus apparaisse.

Monsieur Joseph Flaubert Duclair, le président-fondateur du Réseau-IBC Inspecteurs en Bâtiments Certifiés, va même plus loin en proposant que l’industrie québécoise de l’inspection en bâtiments profite de la relance post-Coronavirus (COVID-19) pour effectuer une profonde introspection et pour mettre en place des mesures visant à :

  • reconnecter les associations d’inspecteurs en bâtiments à leurs raison d’être qui devrait être la défense des intérêts socio-économiques de leurs membres
  • assurer l’indépendance de l’industrie, telles que :
    • demander formellement une annulation des ententes de reconnaissance illégales des inspecteurs en bâtiments, membres de certaines associations, intervenues entre celles-ci et l’OACIQ
      • à noter que dans un communiqué envoyé par l’OACIQ au courtiers immobiliers le 01 avril 2020, l’organisme a admis qu’il n’encadre pas les inspecteurs en bâtiments ni les tarifs de leurs services
  • sensibiliser le public sur l’importance de l’inspection en bâtiments
  • valoriser le métier d’inspecteur en bâtiments

Des mesures qui, nous sommes d’avis, contribuera certainement à réguler le marché de l’inspection en bâtiments et, l’aider à gagner rapidement ses lettres de noblesse.

Il ne faut pas non plus perdre de vue l’encadrement imminent de l’inspection en bâtiments adopté le 05 décembre 2020 et sanctionné le 11 décembre 2020, par le gouvernement du Québec, qui sans l’ombre d’un doute permettra aux inspecteurs en bâtiments compétents de retrouver enfin leurs indépendances d’esprit vis-à-vis de certains acteurs de l’industrie de l’immobilier.

Sinon, à quoi est-ce que les entreprises d’inspection en bâtiments doivent s’attendre exactement ?

Indéniablement, ke Coronavirus (COVID19) aura un impact direct sur le comportement des clients des entreprises d’inspection en bâtiments qui, quant à eux, seront beaucoup plus exigeants en matière de protocoles applicables par les entreprises d’inspection en bâtiments pour protéger leur santé et leur sécurité de même que celles de tous les intervenants avec lesquels ils interagissent lors de leurs Inspections. Quant aux actions du gouvernement du Québec pour limiter la propagation du Coronavirus (COVID-19) dont, la suspension des services d’inspection en bâtiments durant la période de fermeture obligatoire des entreprises et des services non essentiels, elles auront un impact direct sur l’achalandage des entreprises d’inspection en bâtiments, et ce, dès que le gouvernement du Québec enlèvera son interdiction.

Par conséquent, M. Duclair estime que les entreprises d’inspection en bâtiments qui veulent survivre et assurer leurs pérennités doivent rapidement adapter leurs pratiques d’affaires afin de se conformer à cette nouvelle réalité.

Et, à quoi est-ce que les clients des entreprises d’inspection en bâtiments doivent s’attendre exactement ?

Les clients des entreprises d’inspection en bâtiments doivent s’attendre à ce que la loi de l’offre et de la demande fasse en sorte que les prix des services d’inspection en bâtiments augmentent de façon considérable. En d’autres termes, les clients des entreprises d’inspection en bâtiments devront s’attendre à payer en moyenne 10 à 15% plus cher que les tarifs habituels pour retenir les services d’un inspecteur en bâtiments qualifié, compétents et expérimenté.

En parlant d’augmentation de tarifs, dans le communiqué déjà évoqué ci-haut, envoyé par l’OACIQ aux courtiers immobiliers le 01 avril 2020, l’organisme qui détient le monopole de l’autoréglementation du courtage immobilier dans toute la province affirme avoir été informé que certains courtiers immobiliers auraient sollicité des inspecteurs en bâtiments afin de leur demander de procéder à des inspections de propriétés moyennant, dans certains cas, des offres d’honoraires largement au dessus des tarifs habituels. 

Les clients des entreprises d’inspection en bâtiments devront donc être doublement prudent avant de retenir les services d’un Inspecteur en bâtiments. En effet, des individus malhonnêtes tenteront certainement de profiter de cette montée en flèche de la demande et de la surcharge de travail des inspecteurs en bâtiments qualifiés, compétents et expérimentés, pour abuser des clients qui sont dans l’impossibilité d’avoir un rendez-vous. Donc, avant de retenir les services d’un inspecteur en bâtiment, les clients des entreprises d’inspection en bâtiments doivent au moins s’assurer que ce dernier :

  • détient les qualifications et les licences et certifications minimales requises pour procéder à l’inspection d’un bâtiment selon des normes de pratique professionnelle reconnues
  • détient une police d’assurance contre les fautes, erreurs et omissions

Aussi, ces derniers doivent prendre des précautions additionnelles comme les suivantes pour éviter de se faire arnaquer :

  • Ne jamais payer un inspecteur en bâtiments avec lequel vous comptez faire affaires pour avoir un rendez-vous ou, avant sa visite d’inspection
  • Exigez de l’inspecteur en bâtiments avec lequel vous comptez faire affaires une copie des normes de pratique professionnelle qu’il utilisera pour son inspection
  • Ne faites jamais affaires avec un inspecteur en bâtiment sans la signature, au préalable, d’une convention de service

Demander une soumission par téléphone

Autres articles intéressants

[HISTOIRES D’INSPECTIONS] Inspection pré-réception en urgence d’un condo détenu en copropriété divise dans un immeuble de 15 étages

[HISTOIRES D’INSPECTIONS] Inspection pré-réception en urgence d’un condo détenu en copropriété divise dans un immeuble de 15 étages

N’oubliez pas que ce n’est pas parce que c’est neuf qu’il ne faut pas faire inspecter son futur condo par un inspecteur professionnel avant de passer chez le notaire. Dans un condo neuf, notre inspecteur a relevé plusieurs éléments qui doivent être parachevés ou corrigés par le promoteur. Nos inspecteurs sont disponibles pour votre inspection pré-réception conformément aux exigences de l’administrateur de votre plan de garantie de bâtiments neufs. N’hésitez pas à effectuer une demande de soumission gratuite, après avoir lu cet article de blogue.

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seventeen − ten =

C’est simple et rapide

1 (855) 274-7690
Demander une soumission